Déplacement temporel de 40 ans

– Allo !
– mmm, Moui, Allo ?
– Marty, marty .. tout va bien ?
– heum Doc ? Doc !
– Marty, tu ne t’étais pas endormi au moins
– Heu nan! nan nan, qu’est ce que vous allez imaginer …
– Bon ! Marty, nous devons retourner vers le futur, 40 ans en avant pour être exact, te rends-tu compte de l’extraordinaire prouesse que nous allons accomplir, nous n’avons jamais été aussi loin, en une seule fois.
– Ha ouais c’est chouette, mais, heum, c’est juste un saut de puce à l’échelle de l’univers, non ?
– Hey dis-donc, je te prierai de ne pas faire mes répliques à ma place, s’il te plaît
– Ha ! pardon, c’est vous le doc, Doc!
– Néanmoins c’est une très bonne remarque, par contre je ne sais pas si tu mesures l’ampleur des implications d’un tel déplacement temporel
– J’avoue que, je ne sais pas toujours où vous voulez en venir …

– Mais enfin Marty, tu n’as toujours pas appris à raisonner en quatre dimensions ?
– Heu… non, ca reste un peu difficile, c’est vrai !
– Si nous suivons passivement la courbe du temps infléchit depuis le point où nous nous trouvons, nous pourrions nous retrouver confronter à une conflictualité conjecturelle d’entropie maximale.
Ce qui, entre nous, est le scénario le plus pessimiste, je te l’accorde.
– Ha … ouais, Doc… C’est pas le pied !
– Je n’te l’ fait pas dire
D’un point de vue strictement subjectif, cela fait déjà 40 ans que je tente de résoudre cette énigme !
Mon Dieu, tout ce temps déjà … …
As-tu vérifier le reservoir, Marty, il ne faudrait pas que nous tombions en panne sèche, comme la dernière fois ?
– Ha ouais, le réservoir, c’est bon … opérationnel, enfin, pour l’essence au moins ! J’ai jamais bien compris ce que vous metiez dans le …
– Pour le convecteur temporel, ne t’en fait pour çà, j’y ai apporté quelques évolutions moi-même…
– Doc, il nous reste combien de temps avant qu’on parte ?
– Et bien, selon mes dernières estimations il est possible qu’une semaine soient tout ce qu’il nous reste.
– 1 semaine.. super, c’est génial, ça me laissera le temps de voir un peu comment on vivait en l’an 2019
– Marty !! Tu n’y penses pas voyons, imagines-tu les répercutions que cela peut avoir !?
– Ha ben non, pas vraiment en fait …
– Le temps ne nous appartient pas ici, nous ne sommes, que de simples voyageurs éphémère dans cette substance.
Même si le temps n’a finalement pas grand chose à voir avec notre affaire.
– Ouais enfin un peu quand même non ?
– Mais non, c’est une simple question d’énergie … et c’est pour cela que nous devons réussir, il est nécessaire de réunir toutes ces personnes !
Nous fixerons donc la rencontre sur le 22 novembre à partir de 18h30,
autour du Bistrot Bio,
métro Goncourt,
n’oublies pas la caméra pour immortaliser cet évenement, je compte sur toi !
– J’ viendrai en skate Doc, on sais jamais sur le retour, çà peut s’couer un peu !
– Oui, il ne faudrait pas provoquer un désordre de causalité ou une boucle temporelle !
– Hey ! Vous voulez dire, un des ces machins qui peut detruire tout l’univers, et où on finit par ne plus exister ?
– Pré-ci-sément, mais ne t’inquiète pas, ça commence toujours par la tête … ou les cheveux, surtout le lendemain !
Bon, Ne soit pas en retard
– Ok Dac Doc, A bientôt Doc

5 réponses sur “Déplacement temporel de 40 ans”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *